Imprimer

Vision des couleurs

 

 Oeil gauche 1  Oeil droit

Les couleurs nous sont accessibles à travers l'acquisition de la lumière, le codage, le transport et l'analyse du signal nerveux.
Ces étapes sont assurées par différents organes: l'œil, le nerf optique et le cerveau.

L'œil: iris, cristallin et rétine...

La structure de l'œil:  

L'œil est l'organe permettant l'acquisition du signal lumineux. Ses différents composants permettent, comme un appareil photo, d'obtenir une image correcte grâce : 

  • Au réglage de la mise au point 
  • A la limitation de la lumière incidente  
  • A la présence de capteurs photométriques et colorimétriques 
  • A la transformation du signal lumineux en influx nerveux

oeil physio L'iris joue le rôle de diaphragme, en se contractant ou se dilatant, il permet de régler la quantité de lumière entrant dans l'œil.


Le cristallin est une lentille convergente. En modifiant son rayon de courbure, elle permet la formation de l'image sur la rétine.
 

La rétine est l'écran de l'œil, c'est le lieu ou l'image se forme et sera transformée en signal nerveux.

 
La fovéa est l'endroit de la rétine situé dans l'axe de l'iris, c'est la partie comprenant le plus grand nombre de cellules réceptrices de la lumière (cônes et bâtonnets).  

 

 

Les cônes et les bâtonnets

Une fois l'image formée sur la rétine, elle est traduite en influx nerveux. Deux types de photorécepteurs vont permettre cette transformation.

Les cônes:  

Ils ne fonctionnent qu'en lumière du jour. Ils sont responsables de la perception des couleurs et des détails. 
On en compte environ 6,5 millions dans un œil, ils sont situés principalement dans la région centrale de la rétine.  

Les bâtonnets (Rods):  

Ils ne fonctionnent qu'à de faibles luminosités et saturent en lumière du jour. 
On en compte environ 130 millions dans un œil situés essentiellement dans les régions périphériques.

cones batonnets

Le codage de la couleur (l,m,s) 

Notre œil contient trois types de cônes comportant des pigments différents (iodopsine L, M et S). Ceci les rend sensibles à des longueurs d'onde différentes : 

  •  Les cyanolabes ou cône S (small wavelength) sont sensibles dans le bleu. 
  •  Les chlorolabes ou cône M (medium wavelength) sont sensibles dans le vert. 
  •  Les erythrolabes ou cône L (large wavelength) sont sensibles dans le jaune-vert. 

spectre cones

Après acquisition du signal lumineux par les cônes, c'est un ensemble de cellules ganglionnaires qui vont assurer le codage des couleurs par opposition de couple de cônes.

On retrouve ainsi trois types d'oppositions permettant de définir la couleur perçue:

codage couleur

  • opposition achromatique: blanc ou noir 
  • opposition vert-rouge 
  • opposition bleu-jaune 

 

Le nerf optique et le cerveau  

De l'acquisition à l'interprétation:

Une fois le signal lumineux codé en influx nerveux, il est transporté le long du nerf optique pour être interprété par des zones précises du cerveau.

Le nerf optique appartient à la deuxième paire des nerfs crâniens. Il est constitué d'environ 1.2 millions d'axones issus des cellules ganglionnaires de la macula.
Il quitte l'œil et pénètre le crâne par le canal optique puis rejoint son homologue pour former le chiasme optique.
Il repart ensuite dans différentes zones du cerveau, notamment le corps grenouillé latéral et le cortex visuel primaire où l'information sera décodée.

nerf optique