Imprimer

La plongée à fluorescence

L'observation de la fluorescence sous l'eau est parfois possible de jour, dans des cas plutôt rares tels que certains coraux et anémones apparaissant rouge bien qu’à des profondeurs où le rouge à déjà été absorbé. 

Anemone fluorescente
Afin d'observer la fluorescence dans les meilleures conditions, la plongée se fera de nuit. 
 
Le principe est le même que pour l’observation terrestre : 

  • Une source excitatrice provenant soit d’une lampe spéciale soit d’une lampe normale adaptée avec un filtre dichroïque, pour stimuler les protéines. 
  • Un filtre placé devant les yeux de l’observateur, sur le masque de plongée, pour bloquer la lumière excitatrice. 
 BlueStar on  Filter Visor sur Masque  BE sur phare
 Lampe excitatrice  Filtre bloquant  Phare équipé d'un filtre dichroïque
Knob1 Knob2 Knob3


Anémone tapis (Stichodactyla haddoni) sous lumière normale, lumière excitatrice et lumière excitatrice + filtre bloquant. Crédit photo Charles Mazel et Justin Marshall

Les résultats dépassent toutes les attentes. C'est absolument magique.
Imaginez-vous dans le noir, face à un récif lumineux ...

Une sensation extraordinaire qui se doit être vécue car même les meilleures photos ne donnent au mieux qu’un aperçu, éloigné de la réalité.

Vous pensiez avoir tout vu en plongée de nuit? Voilà un nouveau monde qui s'offre à vous.

Mise en garde!

Du fait du port du filtre bloquant, les faisceaux des torches ne sont plus visibles. La seule lumière disponible pour se repérer est celle émise par les objets/organismes fluorescents.
De ce fait, la plongée de nuit à fluorescence comporte quelques particularités non négligeables à considérer.

Ayez toujours une lampe normale avec vous en cas de besoin, pour vous orienter, communiquer ou consulter vos instruments. 

 
Préservation de l’environnement : 

Il est absolument nécessaire d’avoir une parfaite maîtrise de votre flottabilité et d’être conscient à tout moment de votre position par rapport à votre environnement direct.

Déplacez-vous toujours avec lenteur et minutie. Avant de faire un mouvement balayez la zone avec votre torche pour vous assurer qu’elle est dégagée.
Gardez une distance respectable avec votre binôme pour ne pas gêner ses mouvements.

Les coraux poussent avec une extrême lenteur. Un moment d’inattention peut conduire à détruire des années de travail et aucune plongée ne peut justifier d’occasionner des dégâts sur des organismes déjà tant mis à mal part les autres conséquences de l’activité humaine.  

N’oubliez pas non plus que certains coraux sont extrêmement urticants et provoquent des blessures particulièrement douloureuses en cas de contact.
Par contre ils sont absolument pacifiques et ne vous attaqueront jamais… 

Avec la plongée à fluorescence, la nature va vous dévoiler des trésors insoupçonnés, respectez la.